Les-forets

Le dioxyde de carbone fait verdir la planète

Les alarmistes et mystificateurs du réchauffement climatique, bien sûr, ont averti que des niveaux de CO2 franchissant la barre des 400 ppm attireront une catastrophe certaine pour la race humaine. Ce qu’ils ne mentionnent pas est que les niveaux croissants de CO2 actuels provoquent un « verdissement mondial », qui s’accomplit par un reverdissement de forêts à un taux accéléré, des jardins produisant davantage de nourriture et des régions arides qui voient le retour de plantes verdoyantes.
En fait, une étude qui vient d’être publiée dans Geophysical Research Letters informe qu’une augmentation de 14 % des niveaux de CO2 dans l’atmosphère a donné un accroissement de 5 à 10 % de verdure, avec une augmentation totale de « couverture » de flore de 11 %. Cette étude est à lire ici :
CO2 fertilisation has increased maximum foliage cover across the globe’s warm, arid environments.

Cette étude parle du CO2 comme étant un « fertilisateur » qui provoque un « effet de fertilisation ». Comme l’expliquent les auteurs de l’étude :
Nos résultats confirment que l’effet de fertilisation du CO2 que nous avions anticipé se produit parallèlement aux perturbations anthropiques en cours pour le cycle du carbone et que l’effet de fertilisation est aujourd’hui un processus important à la surface de la terre.
Le CO2, voyez-vous, n’est pas un « polluant ». C’est un nutriment !
En passant, votre corps est fait de 18 % de carbone et de 65 % d’oxygène. (Je vais devancer les stupides trolls de Facebook qui vont dire, « Faux ! Notre corps est fait de 75 % d’eau ! » en répondant avant que H2O est composé d’hydrogène et d’oxygène. L’hydrogène a un poids atomique tellement faible, cependant, qu’il ne contribue qu’à un maximum de 10 % de la masse corporelle totale. Et ensuite, tenter d’enseigner la science aux trolls de Facebook est comme essayer d’apprendre aux cochons à écrire en javascript.)

Au total, vous êtes faits à 83 % du même matériau que le CO2, juste avec un arrangement moléculaire différent. Le CO2, bien sûr, se reforme et se recycle grâce à l’écosystème planétaire. L’activité biologique des océans produit chaque année à elle seule 90 milliards de tonnes de CO2 – des multiples fois plus que le faible montant produit par l’activité humaine (environ 6 milliards de tonnes). Si le seul CO2 avait causé un réchauffement et une extinction de la planète, nous devrions tous être morts aujourd’hui. Il s’avère que le CO2 aide en réalité à favoriser la croissance et le renouveau des plantes et des forêts ! Voir cet article où un homme a laissé sa plante en circuit fermé pendant 53 ans. La plante dégage et réutilise son CO2 pour survivre. (photo ci-dessous extraite de l’article)

Les plantes des océans adorent aussi le dioxyde de carbone !

Il n’y a pas au fait que les plantes terrestres qui sont affamées de CO2. Les plantes marines ont également besoin de plus de CO2, et la majeure partie de la biologie marine vint à l’existence à une époque où les niveaux de CO2 étaient bien plus élevés qu’ils ne le sont actuellement.

Plus les niveaux de CO2 sont élevés dans l’atmosphère, plus le CO2 est absorbé dans l’eau de mer, le rendant disponible pour aider les plantes marines à prospérer. Ce CO2, très important, sert aussi pour la construction des barrières coralliennes.
Attendez une seconde ! Ne nous a-t-on pas dit que le CO2 détruisait les récifs coralliens ? Je le pensais aussi, parce que je n’avais pas approfondi suffisamment cette donnée. Mais si vous creusez vraiment cette question, vous verrez que les récifs coralliens sont largement en cours de destruction à cause des produits chimiques déversés par l’activité humaine, et non par le CO2.

Si vous aimez les plantes, les forêts et les jardins, vous aimerez le CO2

Tout cela pour dire que si vous aimez des plantes en vie sur la planète Terre, vous aimerez le dioxyde de carbone. Le CO2 est le nutriment-clé nécessaire à renforcer une croissance rapide de presque toutes les plantes, et aujourd’hui l’atmosphère terrestre est dans un état de carence en dioxyde de carbone.
C’est pourquoi les propriétaires de serres professionnelles injectent du CO2 dans leurs serres pour augmenter la production de plantes.

Des niveaux croissants de CO2 sont d’un immense bénéfice pour la vie des plantes sur la planète. Des plans loufoques pour « séquestrer » le CO2 provoquerait une réduction artificielle de ce nutriment crucial, résultant en une extinction de masse des plantes et la raréfaction des forêts. Séquestrer le carbone revient, tout à fait littéralement, à affamer les plantes et constitue une attaque contre Mère Nature.

Donc ne rentrez pas dans le jeu de désinfo colporté par des alarmistes du CO2 comme Al Gore. Ils s’obstinent dans une histoire fictive du « CO2 qui va détruire la planète » et mettre fin à la civilisation humaine si nous n’arrêtons pas son augmentation. J’applaudis à l’élévation des taux de CO2 et ayant une formation scientifique, je sais que le dioxyde de carbone n’existe qu’à un taux atmosphèrique inférieur à un millième. Ce n’est qu’une toute petite quantité – juste 400 ppm. Et c’est juste assez pour empêcher les plantes terrestres de mourir en masse.
Source: http://www.naturalnews.com/

Traduction de l’article intégral sur http://bistrobarblog.blogspot.ch/

 

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: