plume_coucher_de_soleilRestons proches les uns des autres, même si nous sommes distants et éloignés physiquement. Cet éloignement n’est rien. Libérons-nous de cette contrainte et livrons-nous au contraire à l’exercice splendide qui consiste à rester branchés ou connectés par nos pensées.

Pour ainsi dire, nous sommes déjà dans une relation spirituelle où nos corps physiques ne font que s’effacer de jour en jour. Nous sommes dans une phase d’allégement considérable où la matière tiendra de moins en moins de place dans notre vie. C’est le stade ultime de l’accomplissement : l’Accomplissement en tout. C’est la raison pour laquelle nous éprouverons de plus en plus de bonheur ; bonheur à être ensemble, bonheur à vivre ensemble, bonheur de vivre en nous et avec nous, bonheur  de vivre en Dieu. C’est cela le but de toute âme incarnée. C’est cela le but que nous nous sommes fixé et que le temps qu’il nous reste à passer sur cette terre, doit nous permettre d’atteindre.

Le corps physique n’est qu’un véhicule, nous l’avons compris. Alors, ne nous tracassons plus pour lui. Il terminera tout naturellement sa vie dans une décomposition salutaire pour la nature. Parce que rien ne se perd, tout se transforme, y compris la matière.

Tout se passera bien pour nous. Cessons de vivre dans la crainte du lendemain. Vivons sereins, décontractés et sûrs de nous. Nous ne rencontrerons pas une grosse opposition à nos idées, parce que notre force et la puissance de notre esprit dissuaderont très rapidement les éventuels agresseurs. Prisonniers de leurs contradictions, ils  n’oseront pas s’aventurer sur un terrain qu’lls méconnaissent, et sortiront très souvent la tête basse de nos entretiens.

Toi… Toi… et Toi… et encore toi… tu es de ma famille parce que tu es de ma nature d’esprit, parce que tu es la sœur, le frère, la mère, le père et bien davantage pour moi. Je ne te laisserai pas sombrer. Reste ma/mon protégé, reste ma/mon grand complice pour l’œuvre merveilleuse qui nous est maintenant confiée. Ne résiste pas à savourer pleinement les fruits de l’Amour en partage. Ils sont à nous, ils te sont offerts parce que tu les mérites, parce que tu les désires, parce que tu les transcendes. Tu le rends beau, sublime, inaltérable, pur et profond. C’est ainsi que tu le donnes généreusement, et c’est ainsi que tu le recevras.

L’Amour en partage est une expression très pure et sublimée de nos âmes. L’âme qui la reçoit est dans le même état de réceptivité, parce que cette âme est en fusion avec la nôtre. Et l’on ne peut recevoir de plus bel Amour que par l’union totale de nos âmes avec celle qui nous est destinée. Entretenons cette flamme et nous la verrons encore et toujours grandir en nous. La chaleur sortira de tous les pores de notre peau. Elle se manifestera pour la séduction de cette âme qui nous est proche, et que nous avons aujourd’hui re-trouvée.

L’âme est isolée et n’a pas beaucoup de possibilités pour exprimer son attente au mental de l’humain qui ne la reconnaît pas ; puis, peu  à peu, la matière s’allège, les vibrations s’accélèrent, l’Âme sort le bout de son nez et l’humain commence à la reconnaitre puisqu’elle est le véhicule de la conscience. Il en va de la vie de tout être humain selon ce processus qui sera, le moment venu, complètement achevée. Ce sera à cet instant la grande libération, l‘éternité promise et la vie éternelle. Mais il faut se souvenir que toute âme, quelle qu’elle soit, progressera rapidement ou lentement en direction de Dieu. Pourtant, certaines âmes éprouveront les pires difficultés pour y parvenir, et même renonceront. C’est alors que sur leur demande, une autre forme de libération sera prononcée ; il s’agit de la Mort Absolue. Cependant, nous constatons qu’une âme garde jusqu’au bout de sa vie, son libre arbitre. Elle a le choix entre lutter ou démissionner.

Notre foi restera le seul rempart efficace contre toute forme d’atteinte. C’est elle qui sera notre cuirasse contre les vibrations nocives de la terre et de certains de ses habitants. Car l’entretien de ces mondes, de notre monde, n’est pas uniquement d’ordre matériel  il est également et principalement spirituel. Les ondes les plus nocives ne pourront être tolérées très longtemps.

Tout parent, tout père, toute mère qui aime son enfant ne le laisserait pas divaguer trop longtemps. Le test de la liberté d’agir est important. Il permet de frôler le bord du précipice, mais au dernier moment, il faut intervenir et secourir cet enfant perdu et isolé dans les brumes. Il n’est pas de meilleure image pour nous faire comprendre l’enjeu dont nous sommes chaque jour les acteurs actifs ou passifs, selon notre situation ou notre désir d’investissement spirituel. Quoi qu’il en soit, le repli sur soi ou la démission n’ont jamais été propices à l’évolution positive de l’être incarné.

Notre Père divin nous montre le chemin de la Sagesse, de l’Amour et du Bonheur. Suivons son exemple et montrons-nous dignes d’être reconnus comme les garants de l’intégrité terrestre et divine qui ne sera jamais séparée.

Que chacun prenne conscience de sa mission ! Que chacun prenne conscience du sens de la vie !

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: