relation_nourr-compressor

 

par Caroline Cory

Quelle est notre relation avec la nourriture que nous consommons ? Nous mangeons tous les jours et plusieurs fois par jour, et pourtant nous ne prêtons pas attention à la relation que nous avons avec la nourriture. Nous sommes bombardés d’informations selon d’innombrables philosophies nous apprenant ce qu’il faut manger et ce qu’il ne faut pas manger : selon le groupe sanguin par exemple, ou d’après les bienfaits du végétarisme par rapport à l’alimentation carnée, ou encore la cuisine macrobiotique, etc. D’autre part, ce que nous mangeons peut être dicté par nos croyances religieuses ou nos pratiques culturelles et traditionnelles. Toute cette information prête à confusion car nous sommes poussés à croire tantôt une chose tantôt une autre et nous nous sentons pressés de faire le ‘bon’ choix. Par conséquent, nous nous privons parfois d’un aliment dont nous avons en réalité besoin. La question qui se pose est : Y a-t-il une manière unique et idéale de se nourrir qui convienne à tout le monde ?

En réalité, la nourriture que nous consommons est celle que nous attirons dans notre quotidien. La loi universelle de création est toujours la même, quelle que soit la chose que nous attirons et que nous créons dans notre vie. Et selon cette même loi, nous créons à travers les blocages émotionnels et affectifs et les systèmes de croyance que nous accumulons au fil du temps et qui nous empêchent de reconnaître la nourriture qui nous convient. C’est à dire que si notre système de croyance est qu’il faut être végétarien, nous allons attirer la nourriture végétarienne qu’elle soit réellement adéquate pour nous ou pas. Car il se peut, effectivement, que la nourriture végétarienne nous convienne de temps en temps ou encore pour un moment avant de passer à une autre alimentation.

Les blocages font aussi que nous attirons un aliment tout en pensant qu’il ne nous convient pas. Par exemple, nous mangeons du chocolat ou une pizza tout en pensant que « ça fait grossir ». Le résultat est donc de grossir puisque c’est le système de croyance lié à cet aliment.

Il ne faut pas oublier que nous sommes aussi influencés par la conscience collective puisque nous sommes une part inhérente de cette conscience. C’est parfois la manière avec laquelle la nourriture est perçue par la conscience collective ainsi que la relation de l’humanité avec la nourriture qui nous affectent et nous influent et créent en nous ces blocages.

Mais comment donc reconnaître ces blocages qui nous poussent souvent à attirer une nourriture qui ne nous convient pas toujours, qui nous fait prendre du poids, qui nous rend fatigués et même malades? Il faut pour cela pénétrer en profondeur dans le subconscient pour comprendre pourquoi nous répétons ce comportement, pour discerner ces blocages, et surtout pour les relâcher et s’en libérer une fois pour toutes. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous pourrons créer ce qui est aligné avec notre bien véritable, au delà des croyances inconscientes ou de l’influence des autres.

Voici un exercice qui pourra vous aider :

PRIÈRE POUR RÉSOUDRE SA RELATION AVEC LA NOURRITURE :

– Mon intention est d’aligner les canaux de mon esprit avec la fréquence et l’énergie de la Source Universelle, et d’amener cette fréquence et cette énergie à travers mon corps physique.

– Mon intention est aussi de relâcher complètement les systèmes de croyance et les blocages conscients et inconscients qui sont profondément enracinés en moi et qui m’empêchent de guérir ma relation avec la nourriture et d’attirer la nourriture qui me convient vraiment.

– Mon intention est de recevoir exactement ce dont j’ai besoin pour moi-même, individuellement, pour pouvoir tourner la page et créer un nouveau commencement, pour que ma relation à la nourriture soit basée sur une perspective au niveau du Soi Spirituel plutôt que sur une perspective au niveau de l’esprit humain linéaire.

Avant de faire la prière, connectez-vous à la Source de la manière suivante :

  • Asseyez-vous bien droit avec les pieds bien à plat sur le sol et fermez les yeux.
  • Les yeux fermés, inspirez profondément pas le nez et expirez par la bouche trois fois, et à chaque fois détendez-vous davantage, calmez votre esprit et relâchez la tension, le stress de vos épaules, de votre cou, de votre visage et du reste de votre corps.
  • Portez votre attention sur votre cœur, ouvrez les yeux et dites :

Je suis ici maintenant en communion avec la Source Universelle et les Forces Cosmiques de l’univers dans le but de guérir ma relation à la nourriture.

  • Je demande et je commande de créer un espace sacré que rien ne peut pénétrer et dans lequel je suis protégé(e).
  • Je demande et je commande que mon Moi Spirituel et les Guides Spirituels de ma propre lignée divine et de la plus haute énergie d’Amour soient présents et m’offrent leur soutien, maintenant.
  • Je demande et je commande que les êtres perturbateurs ou opposés à mon intention ne puissent pas pénétrer mon espace sacré et soient écartés de mon chemin, maintenant.
  • Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche.

Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche.

  • Je demande et je commande de relâcher la confusion que je ressens de chaque cellule de mon corps
  • Je demande et je commande de relâcher la sensation d’avoir l’estomac et le reste du corps lourds et congestionnés, de chaque cellule de mon corps
  • Je demande et je commande de relâcher le manque d’amour envers ma propre personne, de chaque cellule de mon corps
  • Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche en imaginant que vous relâchez ces émotions et ces sensations.

Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche.

  • Je reconnais que mon incapacité à guérir ma relation à la nourriture est liée à la croyance que je n’aime pas mon corps.
  • Je demande et je commande de laisser aller une fois pour toutes cette croyance de chaque cellule de mon corps, de mon conscient, mon subconscient et de ma mémoire cellulaire.
  • Je demande aussi de remplacer cette croyance par la conviction que je suis une extension de la Source Universelle et par conséquent je suis tout à fait méritant(e) de l’Amour Inconditionnel de cette Source et de toutes les attributions et les dons qu’Elle pourrait m’apporter.

Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche en imaginant que vous relâchez ces systèmes de croyances.

  • Je reconnais que mon incapacité à guérir ma relation à la nourriture est liée à la croyance que je ne sais pas gérer mon alimentation, que la nourriture me donne une sensation étrange ou une sorte de réaction, que je ne sais pas ce qu’il faut manger.
  • Je demande et je commande de laisser aller une fois pour toutes cette croyance de chaque cellule de mon corps, de mon conscient, mon subconscient et de ma mémoire cellulaire.
  • Je demande aussi de remplacer cette croyance par la conviction que je suis fait(e) de la même étoffe que la Source Universelle et par conséquent je suis tout à fait capable d’attirer vers moi la nourriture qui est en alignement avec mon bien suprême.

Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche en imaginant que vous relâchez ces systèmes de croyances.

Je visualise une boule de lumière d’un violet profond, qui porte en elle la fréquence pure et divine de la Source Universelle et qui flotte au dessus de ma tête. J’imagine que cette lumière pénètre lentement dans ma tête et se propage dans chaque cellule tout en guérissant, et en purifiant tout ce qu’elle touche.

J’imagine que cette lumière descend lentement à travers la mâchoire, le cou, la nuque, les épaules, les bras, les poumons, le dos, l’estomac, le ventre, les cuisses, les chevilles et les pieds, et m’ancre solidement en pénétrant profondément dans la terre.

  • Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche.

Et maintenant j’imagine une lumière verte et bleue qui pénètre lentement par la plante de mes pieds, et qui imprègne chaque cellule qu’elle touche d’une fréquence apaisante et calmante. Cette lumière remonte doucement à travers les chevilles, les cuisses, le ventre, l’estomac, le dos, les poumons, les bras, les épaules, le cou, la mâchoire, la tête, et finit par me connecter directement avec la Source.

  • Inspirez lentement par le nez, expirez lentement par la bouche.

Avec cette prière je ressens une transformation qui s’opère en moi et qui me remplit de calme et de sérénité au sujet de ma relation avec la nourriture et me donne une perspective élevée en connexion avec mon Moi Spirituel Divin.

Qu’il en soit ainsi.

www.omnium-francais.com

Retrouvez les chroniques de Caroline Cory sur la Presse Galactique

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: